Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mai 2010 1 03 /05 /mai /2010 12:57

Suite pour salon-dégustation: Les Animés Du Vin

 

 

On a passé une journée excellente et une soirée extraordinaire avec des hommes et des femmes qui ont une idée précise et humaine sur le travail du vin et des vignes ; j'ai pris un immense plaisir à goûter les vins du bonhomme Patrick Desplat, mon dieu quelle sensibilité et quel bonheur, et puis Patrick on a envie de lui dire avec beaucoup de douceur que Gaélle est très jolie, fait un super petit blanc et que tous les deux ils nous renvoient beaucoup d'amour; à rire et déconner avec ce fou sérieux d'Andrea Calek, mais quel bonheur alors de siroter ses vins; avec p'tit Max pas moyen d'être sérieux, mais dites moi -s'il vous plaît- qui mieux que lui fait chanter le Gamay . L'éclatant et beau rire de François Tardi remplit les coeurs de joie et d'optimisme, et si vous passez devant le domaine des Entrefaux n'hésitez pas à rentrer et demander leurs enivrants élixirs. Gilles Azzoni; ah! le beau Gilles qui fait rêver et craquer toutes ces jolies filles (on est un peu envieux mais tendrement, et excuse moi Anne) avec son esprit et puis avec ses magnifiques cuvées Bran et Nedjma . Maintenant laissez-moi vous dire que j'ai eu un faible pour les vins -pardon, pour les nectars- de ces deux Auvergnats de Patrick Bouju et de François Dhumes; je les imaginais comme deux bougres radins, mais je me suis retrouvé face à deux charmants jeunes hommes pleins de vie et d'espoir. Charles Dagan; le petit Charles du domaine de l'octavin qui est venu nous voir d'Arbois, de si loin pour participer à notre petit salon, j'ai envie de lui dire qu'il est beau, gaillard comme tous les paysans et que cette réserve naturelle qu'il a, l'auréole d'un charme insoutenable; merci Charles & Alice pour la musique de vos divines bouteilles . Des fois -si vous êtes tant soit peu aventurier- quand vous vous baladez dans une forêt et que vous croisez un regard naïf, sans expression de peur, mais juste une expression de curiosité et d'étonnement, vous êtes ébloui et absorbé par la profondeur de ce regard; c'est l'effet que fait le regard de ce lumerien de Gérald Oustric, ce troubadour qui excite et puis adoucit nos papilles avec ses Larmandes, briands et autres. Excusez moi mes envolées lyriques, mais comment puis-je me retenir devant la pulpeuse et généreuse Elise Brignot, comment puis-je rester insensible à ses formats raisin et à ses Poires molles alors qu'elle est en face de moi, jolie, franche et ronde; ses vins lui ressemblent, ronds, francs et généreux; on a vraiment envie de lui dire quelque chose, que ça soit doux ou brutal, mais lui dire quelque chose, car elle ne laisse pas indifférent : Elise, je pense qu'on t'aime tous et même Nicolas Mônestier et Andréa Calek quand ils te titillent à six heures du matin avec leurs petites bêtises -accoudés au comptoir rond de la Passerelle un certain lundi 26 avril ou plutôt un certain mardi 27 avril à six heures du matin-, et on t'aime encore plus quant tes petites larmes ébauchent et cherchent à dessiner ta sensibilité; juste à tes côtés, se dressait Alain Allier, imposant de stature, un Moïse des écrits bibliques des anciens temps, jamais un sanglier n'oserait s'attaquer à lui ce bougre; il nous a hypnotisé avec ses cuvées: tacassier, plan-plan, cacous, pitchounet... qui respirent le sud, le terroir... . Malgré la discrétion du bonhomme, ses vins le trahissent, le mettent en lumière et parlent pour lui; merci pour ce que tu fais Alain. Vincent De Dianous du domaine de la Crillonne dans le Ventoux, tu étais le plus beau, sapé comme un prince, fluide comme le contenu de tes bouteilles -osons le jeu de mots: comme le contenu de ton gobelet-; dommage que tu ne sois pas venu sur les barquettes entre le vieux port de Marseille et l'ile du Frioul car toutes les sirènes te cherchaient et hurlaient ton nom dans les profondeurs des océans. Axel Prufer et Loic Roure: deux noms qui ont vraiment des sonorités magiques, deux noms qui transportent nôtre imaginaire dans de lointaines rêveries; entendez la poésie de leurs cuvées : les lendemains qui chantent, le fou du roi, ce n'est pas la mer à boire, charivari...et juste en face d'eux on a Marco du domaine Marcel Richaud à Cairanne; ses cuvées lui ont volé la vedette et on ne voyait plus que les bouteilles et les foles qui envahissaient son comptoir, la prochaine fois Marco, je surélèverai ton estrade; ...bref, et pour ne pas être très long, je tiens à remercier ici, pour leur participation au salon-dégustation: «Les Animés Du Vin», et vraiment du fond de mon être : Anne & Jacques de Chancel du domaine de l'ausseil; Geraldine Pialoux du domaine du Picatier; Thierry Renard du domaine Renards des côtes; Magali Terrier & Cécile du domaine/des deux ânes; Blandine Chauchat et Pierre Jequier du Mas foulaquier; Marc Barriot du Soif de plaisir; Guillaume Lefevre du domaine Sulauze et Raphaël du domaine Sainte Anne.

J'ai une douce pensée pour la pétillante Caribou qui remplit les espaces de ses beaux yeux et de son énergie ; Je te remercie Caribou de ta présence; je tiens aussi à remercier -jusqu'à plus soif- Nathalie, qui sans elle ça aurait été beaucoup plus difficile; elle est restée toujours calme et disponible; Uwe pour sa géniale idée de la sortie en barquettes; alors ça, c'était vraiment la cerise sur le gâteau; merci Uwe; Sophie pour sa disponibilité; merci Nathalie, et puis tous ces gens qui ont participé à la création de cette superbe ambiance qui a régné sur ce petit salon .

Messieurs les vignerons; mesdames et mesdemoiselles les vigneronnes: je vous aime et à l'an prochain .

Kably

Partager cet article

Repost 0
Published by la passerelle - dans AUTOUR DU VIN
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de la passerelle
  • Le blog de la passerelle
  • : Ce blog tourne autour du vin naturel et du vin bio. Son but est de vous faire partager cette douce passion du vin naturel, de vous faire découvrir ce que d'autres ont dit et raconté sur le sujet et de vous amener à aimer les vins naturels et les vignerons qui les font car ce sont de vrais militants qui résistent à leur façon au système; ce sont des gens qui respectent la nature et donc ne s'acharnent pas sur les sols et les écosystèmes.
  • Contact

Recherche